Antoinette Fouque - Site Presse

Antoinette Fouque - Site Presse

La mère de la féminologie

Antoinette Fouque (http://antoinettefouque-presse.com) abhorre les "-isme", qui, d'après elle, réfèrent à une théorie. Elle fait dès lors naître le nom "féminologie". La lutte de cette féministe ne cède pas aux tentations du militantisme sans concessions, elle revendique son attachement à la maternité, qui ne peut s’opposer à la libération des femmes. "Le dictionnaire universel des créatrices" est édité sous sa direction, il met en lumière 40 siècles de création des femmes. Antoinette Fouque ne se reconnait pas dans la théorie du deuxième sexe décrit par Simone de Beauvoir.

Antoinette Fouque, éditrice et libraire

Toute la production littéraire féminine de l’époque est proposée dans sa première librairie dans le 6e arrondissement de Paris. Antoinette Fouque se rend compte que les femmes tiennent une place mineure dans le secteur de l’édition en coudoyant les milieux intellectuels de la capitale. Grâce à des centaines d'ouvrages voués à la création des femmes, la société d’édition d’Antoinette Fouque permet à de multiples écrivains de diffuser leurs idées. Cette femme de lettres fonde Les Editions des femmes au début de la décennie 70. Les Librairies des femmes voient le jour dans la foulée.

Une figure et des mouvements

A la fin de la décennie 70, Antoinette Fouque et d'autres activistes choisissent de déclarer le MLF comme une association. L’Alliance des femmes pour la démocratie voit le jour sous la houlette d’Antoinette Fouque lorsqu'elle revient d'Amérique à la veille des années 90. C'est elle qui lance le MLF avec le soutien d'autres militantes.

L'AFD lutte dans le but d'empêcher la montée des extrémismes identitaires de tous bords, car en ce début de XXIe siècle, les droits des femmes se trouvent encore en danger. Toujours dynamique de nos jours, l’Alliance des Femmes pour la Démocratie fondée par Antoinette Fouque se positionne à gauche. Au moment des deux cents ans de la déclaration des droits de l’homme, en 1989, Antoinette Fouque fonde l’Alliance des Femmes pour la Démocratie. L’Alliance des Femmes pour la Démocratie se bat pour la parité.

Antoinette Fouque défend la cause des femmes sur toute la planète

Le Collège de Féminologie et l’Observatoire de la Misogynie ont été créés par Antoinette Fouque. Elle s’est engagée dans toutes les causes pour les droits des femmes. Antoinette Fouque s’engage en particulier pour Aung San Suu Kyi face à au régime militaire au Myanmar. Elle meurt le 20 février 2014. Elle avait auparavant reçu les plus prestigieuses distinctions nationales.